« Nous avons voté de mettre le maximum à tous nos élèves, mais… »

Categories Témoignage Prof de Lycée

Je suis professeur principal en terminale. Nous avons voté en AG que nous mettrions à nos élèves tout ce qui est attendu pour tous les items pour les voeux université.
Nous avons transformé ce vote en motion au C.A. qui a été approuvée par les parents.
Malgré toutes ces précautions, il demeure 2 ou 3 classes où ça n’a pas été respecté au motif que ces items ne sont pas différenciables selon les voeux. Le proviseur a respecté nos décisions, mais nous n’avons pas pu imposer que toutes les classes soient jugées à un très bon niveau.

L’impact de Parcoursup sur notre travail est abominable. Les relations avec les parents et les élèves restent bonnes car ils connaissent notre position et savent que nous faisons ce que nous pouvons pour qu’ils/elles voient leur candidature retenue. Par contre, la quantité de travail est hallucinante. Elle était déjà très importante avec APB, mais avec Parcoursup c’est le plus de travail qui fait déborder le vase. Nous avons dû préremplir tous les items pour s’assurer que les décisions soient respectées.
Avec la restriction du nombre de voeux, le travail d’élagage s’est fait dans un délai d’autant plus court qu’il a été rétréci par l’avancée de la clôture des voeux habituelle d’une semaine.
Enseignant dans une commune très populaire, il nous faut revoir tous les projets professionnels motivés et tous les CV pour des élèves généralement égarés. De plus, la plate-forme multiplie les avertissements pour leur donner le sentiment qu’ils n’ont pas leur place dans les universités qu’ils demandent. L’année prochaine, il faudra qu’ils réquisitionnent pour trouver des professeurs principaux, qui sont tous au bord de l’épuisement. De plus la procédure mord énormément sur le temps de cours. Enfin, ceci complique notre travail pédagogique à cause de l’importance démesurée que ça donne aux notes du bulletin du 2ème trimestre.