Nous sommes contre dire aux élèves de « rester à leur place »

Categories Témoignage Prof de Lycée

Je suis enseignant en mathématiques en ST2S dans un lycée technologique en région parisienne. Ca fait un moment que nous réfléchissons aux implications de Parcoursup et à la position à tenir. Avec ma co-prof principale et les deux profs principales d’une autre classe, après en avoir parlé aussi en heure d’info syndicale, nous avons décidé, pour notre partie, de mettre « très satisfaisant » à tou·te·s les élèves.

En ce qui nous concerne, notre métier consiste à informer les élèves, à les aider, à discuter avec elles/eux de leur projet d’orientation, ce que nous avons fait, depuis la rentrée. Pas à les juger ni à les sélectionner.

Nous ne voulions pas en tout cas donner des moyens aux formations d’accueil pour trier automatiquement les dossiers de nos élèves sans les lire vraiment.
Nous sommes contre la sélection à l’université. Nous pensons que l’université doit demeurer le plus possible ouverte à tou·te·s (aux classes populaires, aux étranger·e·s…)
Nous sommes contre dire aux élèves de rester à leur place (les bacs pro en BTS, les bacs techno en IUT, les bacs généraux à la fac et dans les classes prépas – chacun·e selon sa voie, sa filière).
Nous pensons qu’ils/elles ont le droit d’expérimenter, de se tromper…
Il nous est arrivé à maintes reprises de penser que le choix fait par un·e élève n’était pas judicieux et de le lui dire mais nous pensons qu’au bout du compte nos élèves ont le droit de faire leurs propres choix de vie. Ils/elles le pensent aussi et il leur est donc arrivé de ne pas tenir compte de notre avis.
En revanche nous avons utilisé le cadre pour l’appréciation facultative, pour certain·e·s élèves, pour mettre en valeur certaines qualités (au delà des qualités « scolaires »).

En conseil de classe, lorsque la proviseure a sollicité notre avis pour compléter sa partie, nous avons expliqué notre position et nous avons diplomatiquement évité de nous prononcer. La conséquence a été que la proviseure a coché « très cohérent » ou « cohérent » et « satisfaisant » et « très satisfaisant » pour presque tou·te·s les élèves et a utilisé une appréciation « type », en la modifiant à la marge selon les élèves.

Au final, j’estime que Parcoursup n’a pas changé notre relations aux élèves (nous n’avons pas beaucoup de contact avec les parents). Nous avons expliqué notre position en vie de classe aux élèves et je pense qu’elles/ils l’ont comprise.