Parcoursup : l’outil du ministère qui permet d’éliminer les redoublants et les bacs pro

Categories Témoignage Prof de Fac

Nous recevons de premiers témoignages d’universitaires qui découvrent le monde merveilleux du logiciel Parcoursup fourni par le ministère. Il y apparaît notamment qu’il est possible d’éliminer les anciens redoublants ainsi que les élèves issus de filières « indésirables ».

 

1.  REDOUBLEMENT

Dans le logiciel Parcoursup, les élèves qui ont redoublé leur première sont signalés par un petit carré beige « P ». Les élèves qui ont redoublé leur terminale sont signalés par un petit carré jaune « T ».

Bon courage aux étudiants dont le destin est désormais marqué du carré beige ou jaune!

 

2. TRI SELON LES FILIERES D’ORIGINE

Officiellement, les universités n’ont pas les moyens de sélectionner les étudiants selon leur filière d’origine (bac général, pro ou techno – voire plus finement : bac S, ES ou L).

C’est faux! Finalement, le logiciel du ministère propose bien aux universitaires une technique pour trier les candidats selon leur filière d’origine. Et le ministère offre même le mode d’emploi! (ci-dessous).

C’est simple : donner un bonus aux notes obtenues par les étudiants de la filière souhaitée (comme ça ils passeront devant tous les autres dans le classement).

Parcoursup : pourquoi le handicap ne sera pas pris en compte !

Categories Témoignage Prof de Fac

Une enseignante-chercheuse d’une université de région parisienne nous démontre que le handicap ne pourra pas être pris en compte dans Parcoursup, quoiqu’en dise le gouvernement.

 

1. Dans le FAQ Parcoursup, il est indiqué que les candidats en situation de handicap peuvent renseigner dans la rubrique « éléments liés à ma scolarité » leur situation particulière pour qu’elle soit effectivement prise en compte par les commissions (lien). Les candidats qui ont utilisé cette rubrique sont marqués d’un [S] dans la liste complète des candidatures, comme on le voit sur la capture d’écran ci-dessous.

 

2. Mais cette rubrique était ouverte à tous les candidats (handicap ou non). Dans ma filière, les candidats s’en sont largement saisis pour compléter leur « projet de formation motivé » avec des paragraphes d’une dizaine de lignes parfois. D’autres s’en sont servi pour signaler des erreurs dans leur dossier administratif.

3. En bref, impossible d’identifier rapidement les étudiants en situation de handicap. Il faut ouvrir les fichiers pdf et lire les paragraphes un à un. Ce ne sera jamais pris en compte !

 

Rappelons en effet que les premiers témoignages reçus depuis les universités évoquent des milliers de dossiers à classer, y compris pour les « petites » filières…

Lilles, sciences de l’éducation : classer 2800 dossiers pour 200 places

Categories Témoignage Prof de Fac

Je suis MCF [Note : maître/maîtresse de conférences] à l’Université de Lille en sciences de l’éducation.

Nous aurons plus de 2800 dossiers, nous le savons désormais. Nous avons 200 places. Par projection des voeux passés sur APB (qui eux étaient classés), on peut raisonnablement penser qu’il y a plus de 800 voeux qui sont des voeux n°1 dans l’esprit des lycéens.

Voilà la réalité d’une université asphyxiée volontairement par les pouvoirs publics depuis plusieurs années.

Comment on fait pour classer 2800 dossiers, avec 72h supplémentaires accordées pour le job pour toute la filière? (je vous laisse faire le calcul : 1 minute 30 secondes par dossier de simple lecture, sans comparaison entre les dossiers, sans discussions entre les membres de la commission, etc.), du 1er au 2800e ???

On ne fait pas, on fait faire… à des machines !

Le département va se prononcer la semaine prochaine, par un vote, pour se positionner officiellement face à cette situation ubuesque.